Forum des élèves représentants / organisateurs de max-P 94 Index du Forum

Forum des élèves représentants / organisateurs de max-P 94
Forum pour les élèves de max-p créé dans un premier temps pour organiser nôtre combat contre les réformes inadmissibles !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

réforme du BAC pro, les réponses du ministère

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des élèves représentants / organisateurs de max-P 94 Index du Forum -> Forum de l'AG de max-P 94 -> Revendications
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
quentin
lycéens représentants

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2008
Messages: 36
Localisation: Alfortville

MessagePosté le: Ven 11 Avr - 19:24 (2008)    Sujet du message: réforme du BAC pro, les réponses du ministère Répondre en citant

http://unl-fr.org/documents/reforme_bac_pro.pdf

du ministère de l’Education
Nationale :
1) Quand et comment le BEP sera-t-il passé concrètement ?
-> Réponse du ministère :
« Les travaux des Commissions professionnelles consultatives et des signataires du
protocole de discussion [avec les syndicats enseignants des lycées professionnels]
doivent permettre de déterminer quand le BEP sera passé. Quoi qu’il en soit l’obtention
d’un BEP rénové permettra d’offrir à chacun une qualification de niveau V avec une
capacité renforcée d’insertion. »
2) La mise en place d'un parcours professionnel en trois ans au lieu de quatre va-t-elle
permettre de traiter les mêmes programmes ? S’il est modifié quelles matières seront
favorisées ? Les élèves en difficulté ne seront-ils pas les premiers touchés s'il s'agit de
suivre les mêmes enseignements avec une année en moins ?
-> « Le niveau d’exigence pour obtenir un bac pro ne sera pas modifié. Aujourd’hui, il y
a des redondances entre les compétences nécessaires pour obtenir un BEP et celles
nécessaires pour obtenir un Baccalauréat professionnel. Par ailleurs le bac pro trois ans
accueillera de nouveaux publics directement il y aura donc besoin de nouvelles
procédures et des modalités d’accompagnement des élèves seront proposées pour
s’adapter au rythme de chacun. De même, un élève qui aura besoin de 4 ans pour
obtenir un bac pro, pourra le faire. »
3) Quelles concertations le MEN entend-il mener d'ici à la rentrée 2009 et selon quel
calendrier ?
-> « Deux consultations sont engagées :
Le groupe issu du protocole de discussion travaille sur la valorisation de la voie
professionnelle et sur la mise en place des bacs pro en trois ans. Il doit travailler tout
au long du premier semestre de l’année 2008 mais, ses travaux pourront se poursuivre
Union Nationale Lycéenne – Dossier sur la Réforme du Bac Pro – Février 2008
au-delà ; il est envisagé que la FCPE participe à la réflexion.
Les Commissions professionnelles consultatives, composées de représentants des
branches professionnelles, travaillent en permanence sur la définition des diplômes. »
4) De quelle manière le CAP sera-t-il conforté pour permettre une insertion réussie
dans la vie active ?
-> « Le CAP sera renforcé comme principal diplôme permettant une insertion
professionnelle du niveau V. »
5) Est-il cohérent d'annoncer une généralisation à l'horizon 2009 de la réforme du Bac
pro sans attendre les résultats définitifs des expérimentations, pourtant déjà mitigés
selon certaines évaluations officielles ?
-> « L’expérimentation dure depuis 2001. Elle a montré ses effets très positifs : moins
d’abandons en cours de cursus et donc plus de diplômés au niveau du baccalauréat. De
plus, trop d’élèves comparativement aux besoins n’ont aujourd’hui qu’un BEP (50 000
environ par ans). Or les premières générations du bac pro en 3 ans mis en place à la
rentrée 2009, sortiront diplômés en juin 2012. Il faut donc mettre à profit l’année 2008
pour que la réforme soit prête à la rentrée 2009. »
6) Comment les élèves de CAP pourront-ils passer en première professionnelle ?
-> « Les élèves de CAP pourront intégrer une première professionnelle grâce à la mise
en place d’un passerelle plus systématique entre les deux cursus. Des modalités
d’accueil et d’intégration spécifiques seront mises en place. »
7) Tous les BEP et toutes les spécialités actuellement offerts seront-ils conservés dans
la totalité des lycées professionnels ?
-> « Les cartes de formations évoluent tous les ans en fonction des caractéristiques
locales. IL faut offrir aux élèves et aux familles des sections qui débouchent sur une
insertion. Est-il de l’intérêt des lycéens de maintenir des formations qui n’insèrent
pas ? A l’inverse des nouvelles créations pourront être envisagées. »
8) Qu'en sera-t-il des lycéens de filière professionnelle en cours de cursus si la réforme
est appliquée ?
9) Quelles seront les modalités de réorientation pour les élèves et les passerelles vers
la voie technologique dans la nouvelle architecture de l'enseignement professionnel
envisagée par le MEN ? Les possibilités de continuer ses études après son Bac Pro
seront-elles les mêmes ?
-> « Les passerelles entre la voie professionnelle et la voie technologique seront
maintenues. De la même façon, la durée normalisée pour obtenir un bac pro permettra
aux élèves de poursuivre plus facilement leurs études vers un BTS. »
10) Sera-t-il encore possible de passer un BEP dans une spécialité puis un Bac pro dans
une autre ?
-> « Les réorientations en cours de cursus seront naturellement maintenues car le droit
à réorientation est un élément essentiel pour la réussite des élèves. Mais il faut que la
Union Nationale Lycéenne – Dossier sur la Réforme du Bac Pro – Février 2008
classe de seconde professionnelle permette au lycéen de faire son choix de façon la
plus sure possible. »
11) Quelle sera la traduction concrète de la série de mesures annoncée pour
accompagner la réforme, comme la création d'une classe de seconde professionnelle,
et les passerelles possibles à la fin de chaque année de bac pro vers le CAP ?
-> « Les groupes de travail devront faire des propositions concrètes mais les objectifs
sont les suivants :
- plus de choix de diplômes en connaissance de cause et donc moins de risques
d’erreurs ;
- plus de souplesse, donc plus de droit à l’erreur pour l’élève pour des orientations qui
ne conviendraient pas. »
12) Les CCF (Contrôles en Cours de Formation) existeront-ils toujours ?
-> « Oui, car il permettra aux élèves d’être évalués en cours d’acquisition des
compétences. »
13) La période de stage en entreprise sera-t-elle raccourcie ?
-> « Non, il faut que la classe de première et la classe de terminale proposent des
périodes de stage en entreprise équivalents à celles d’aujourd’hui. »
14) Cette réforme entraînant des suppressions de postes en Lycée professionnel, le
nombre d'élèves par classe ne va-t-il pas encore augmenter ?
-> « La réforme doit permettre d’amener plus d’élèves jusqu’au baccalauréat
professionnel. Elle n’est donc pas directement liée à d’éventuelles suppressions de
postes. Au contraire elle nécessitera le renforcement des dispositifs d’aide et
d’accompagnement. »
Les points qui nécessitent toujours une clarification :
Si l’UNL est satisfaite que le ministère ait enfin répondu formellement à des questions
sur sa réforme qui lui étaient posées par les lycéens depuis longtemps, le contenu de
ces réponses ne peut suffire à apaiser les inquiétudes légitimes des élèves. Plusieurs
inconnues subsistent qui doivent être rapidement examinées, et de nombreux flous
dans l’attente de décisions concrètes à venir sur l’application de la réforme doivent
inciter les lycéens à rester extrêmement vigilants.
- Un élève ayant besoin de 4 ans pour obtenir son Bac pro conservera cette possibilité.
Peut-on nous assurer que c’est sans redoublement ?
- Pourquoi ne pas intégrer des représentants des lycéens aux discussions au même titre
que les enseignants et parents d’élèves qu’elles accueillent déjà ?
- Que signifie qu’il faut « mettre à profit l’année 2008 pour que la réforme soit prête à
la rentrée 2009 » et quelles seront précisément les évolutions envisagées lors de
Union Nationale Lycéenne – Dossier sur la Réforme du Bac Pro – Février 2008
l’année scolaire 2008/2009 ?
- Quels BEP seront touchés par le redéploiement de l’offre de formation pour « des
sections qui débouchent sur une insertion » ? On peut déjà constater dans certaines
académies, en contradiction avec ce discours, des mesures prises pour supprimer des
BEP qui pourtant assurent des débouchés.
- Le maintien d’une passerelle vers la voie technologique pourra-t-il vraiment profiter
aux élèves s’il est plus simple de poursuivre vers un Bac pro pour aller en BTS (BEP en 1
ou 2 ans puis Bac pro, 3 ans au total, contre 2 ans de BEP et 2 ans de Bac STI, soit 4
ans, ce cas de figure désavantage les élèves de section technologique d’autant que les
bacheliers professionnels seraient possiblement prioritaires dans l’accès aux BTS).
De la même façon, la durée normalisée pour obtenir un Bac pro doit permettre aux élèves
de poursuivre plus facilement leurs études vers un BTS. Dans les faits, les élèves venant de
Bac pro en 4 ans ont déjà de très grosses difficultés à suivre les cours en BTS, comment
faire pour améliorer le niveau des Bac pro en BTS en réduisant le temps de préparation des
Bac pro ?
- La classe de seconde professionnelle serait-elle une sorte de « seconde
indéterminée » de la voie professionnelle plus ou moins généraliste dans l’optique de
« permettre au lycéen de faire son choix de façon la plus sure possible » ? Comment
alors traiter les programmes de 4 ans de Bac pro ?
Des pistes pour une réforme de la voie professionnelle :
L'UNL souhaite une réforme de l'enseignement professionnel pour répondre aux vrais
défis qui lui sont posés mais celle-ci devra impérativement prendre en compte les
véritables aspirations des lycéens. Ainsi, l'offre de formation en filière pro doit être
diversifiée, et les lycéens de cette filière avoir accès aux mêmes matières et options
que dans l'enseignement général. Il est indispensable que des matières comme la
philosophie, les arts ou les langues anciennes leur soient proposées. Cette
diversification est indissociable de l'ouverture à la culture des filières professionnelles,
notamment par des sorties scolaires.
D'autre part, les bacheliers professionnels doivent pouvoir disposer de possibilités de
poursuite d'études dans l'enseignement supérieur adaptées à leurs compétences, et
notamment des places en nombre suffisant dans les BTS et IUT. Les licences
professionnelles doivent également être développées. D'une manière générale, l'image
de la filière professionnelle doit évoluer, ce qui va de pair avec une réflexion sur
l'orientation dans cette filière et sur les publics qui y sont accueillis. L'enseignement
professionnel ne doit plus être synonyme d'orientation obligatoirement proposée aux
élèves en échec scolaire et « interdite » aux élèves qui réussissent mais doit devenir un
véritable choix intégré à un projet pour chaque élève.
_________________
http://www.unl-fr.org


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Ven 11 Avr - 19:24 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Achraf Ezzeldin
lycéens représentants

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2008
Messages: 30
Localisation: Choisy-le-roi

MessagePosté le: Ven 11 Avr - 20:24 (2008)    Sujet du message: réforme du BAC pro, les réponses du ministère Répondre en citant

Idem , si tu pouvais faire un résumé a la place et indiquer ta source ! Merci quand même ! Okay
_________________
Achraf
http://myspace.com/noxis94


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
quentin
lycéens représentants

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2008
Messages: 36
Localisation: Alfortville

MessagePosté le: Ven 11 Avr - 21:21 (2008)    Sujet du message: réforme du BAC pro, les réponses du ministère Répondre en citant

En ce qui concerne la réforme du BAC pro. Pour le moment nous n'avons pas de texte officiels. Nous avons justes des déclarations à la presse, et les réponses que le ministères nous a répondu. 

Les lycéens d'enseignement professionnel auront toujours un diplôme intermédiaire tels que le BEP. Le ministère ne sait pas encore, si il le fera passer au bout de 1an et demie ou au bout de 2ans, mais il pencherait plutôt sur 2ans.

Il souhaite donc diminuer le BAC pro qui ce fait actuellement en 2ans à 1an. Pour cela il nous raconte que des matières ce répète set que l'on peut en supprimer. Sur ce point admettons qu'il y ai quelque répétions, mais passer de 2ans à un ans, ça fais beaucoup de répétition. Celles ci servent de rappels avant d'ajouter certains points au cours. Elles sont donc pour la plus par nécessaire.

Actuellement après un BEP d'une certaine filière (par exemple électrotechnique), nous pouvions faire un BAC pro d'une autre filière (par exemple, électronique, maintenance, mécanique...) Cela sera soit disant possible, mais le ministère n'est pas capable de nous dire comment il le fera.

D'après le ministère nous pourrons toujours passer notre BAC pro en 4ans mais il ne dit pas comment. Cela veut surement dire que cela se fera par le redoublement, et donc apportera un échec à l'élève déjà en difficulté,  celui ci risque d'abandonner et de sortir de sa scolarité sans diplômes.

Enfin la ou nous pouvons nous poser des questions, c'est pour la poursuite d'étude dans le supérieur pour les BAC pro. Alors que ceci ont déjà des difficultés à suivre par rapport aux élèves de STI, comment feront il avec un an de moins de préparation?
La réponse du ministère est détourné en nous assurant que les élèves ayant un BAC pro avec mention bien ou très bien (moyenne de 14 minimum) sera prioritaire en BTS.
Ce que le ministère commence à oublier; c'est que fera t'il des élèves n'ayant pas atteint 14? un élèes ayant 13.5 aura t'il plus de dificultés qu'un élèves ayant eu 14? Sera t'il condamné à arrêter ces études et devra rentrer dans la vie active?
Notre chère ministère remétrait t'il en cause la valeur du BAC en nous annonçant qu'un BAC pro ayant 14 de moyenne serait égal à un BAC technologique ayant eu 10?

Voilà globalement ce qui changera. Beaucoup de flou, l'intention de DARCOS était soit disant de revaloriser le BAC  pro en diminuant le temps d'étude. Mais nous savons tous très bien que sont 1er objectif est de faire des économies de profs.
_________________
http://www.unl-fr.org


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:35 (2018)    Sujet du message: réforme du BAC pro, les réponses du ministère

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des élèves représentants / organisateurs de max-P 94 Index du Forum -> Forum de l'AG de max-P 94 -> Revendications Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com